JEAN Benoît dit BENOÎT-JEAN

Né à Paris (?). En 1848, il était journaliste à Grenelle (Seine), 20, rue Fondary. Il vint à Blois (Loir-et-Cher) en 1849, y fonda le journal mensuel L’Utopie, qui réunit 600 abonnés en deux mois. Il déclara au juge d’instruction, lors du procès de la Solidarité républicaine : « En créant L’Utopie, en août 1849, j’avais eu en vue de réhabiliter, en les faisant connaître dans les campagnes de Loir-et-Cher, les socialistes et leurs idées. » Voir Boutrais Jules*. il fut avec Charles Delveau* en juillet 1850 (sous le pseudonyme de Benoit-Jean) un des rédacteurs-fondateurs du périodique intitulé Jacques Bonhomme. Journal des mansardes et des chaumières, journal de tendance socialiste avancée qui n’eut qu’un seul numéro.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article32772, notice JEAN Benoît dit BENOÎT-JEAN , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.

SOURCE : Arch. Dép. Loir-et-Cher, 1 U 91. — Les Révolutions du XIXe siècle. 1848 (catalogue), Paris, EDHIS, s. d. — Note de R. Skoutelsky.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément