JADOR Henry [JADOR Louis, Henri]

Par Mis à jour par Marie—Cécile Bouju

Né le 23 avril 1806 à Paris (2e arr.), typographe, publiciste.

Louis Henry Jador, est le fils de Henry Jador, né à Gand et qui a épousé probablement une Française en 1805. Son fils est né à Paris (2e arr.) en 1806.

- L. H. Jador, typographe, fut arrêté avec Benjamin-Louis Belleten en 1828 à Bruxelles pour un article publié dans l’Argus et condamné à un an de prison . Gracié, il dut contraint de se réfugier en France

Devenu un ouvrier typographe parisien, il se mit au service de ses camarades de travail. Il écrivit, en août 1830, d’abord une brochure de quinze pages in-8°, intitulée Dialogue entre une presse mécanique et une presse à bras, recueilli et raconté par une vieille presse à bois, enrichi de notes... (Bibl. Nat., Lb 51/125), puis, vers octobre, à la suite des mouvements parfois violents de protestation des typographes contre le chômage technologique résultant pour eux de la modernisation du matériel, une autre brochure Procès de la Commission des ouvriers typographes, au bénéfice de la caisse de secours mutuels pour les typographes sans ouvrage (Bibl. Nat., Lb 51/150). _ Il organisa, le 14 novembre 1830, à la barrière du Maine, une manifestation des imprimeurs de Paris. Il publia aussi en 1830 Le Patriotisme du « Constitutionnel » dévoilé, suivi de quelques réflexions sur l’introduction des presses mécaniques dans l’imprimerie, Paris, impr. de Carpentier-Méricourt, 1830, in-8, 14 p.

En 1835, Jador s’associa avec son beau-frère P. H. Krabbe, prote, pour reprendre L’imprimerie Leboyer à Lagny (Seine-et-Marne).

- En 1840, Jador faisait partir de la direction du Moniteur des théâtres. En 1851, il était libraire à Paris.

Louis Henry Jador a épousé le 13 octobre 1831 à Paris Jeanne Vialat. Il a obtenu la nationalité française par décret le 4 juin 1862.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article32694, notice JADOR Henry [JADOR Louis, Henri] par Mis à jour par Marie—Cécile Bouju, version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 14 septembre 2019.

Par Mis à jour par Marie—Cécile Bouju

SOURCE : Arch. Nat. BB/11/324(8086) ; - Sylvie Charlier, Association et ouvriers du livre (1830-1840), mémoire de maîtrise d’histoire, Paris VIII, 1996, p.29 et 34 ; - Paul Chauvet, Les Ouvriers du Livre en France, de 1789 à la constitution de la Fédération du Livre, Paris, 1956, p. 113.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément