JACOUBET Simon, dit THÉODORE

Né le 22 juin 1798 à Toulouse (Haute-Garonne) ; architecte à Paris ; combattant de 1830 et 1832 ; insurgé en février 1848 ; candidat à la Constituante ; se range parmi les défenseurs de l’ordre en Juin 1848 ; hostile au prince-président après le 2 décembre .

Ex-chef du bureau des plans à l’Hôtel de Ville, auteur de l’Atlas de Paris. Il combattit en Juillet 1830 et en juin 1832 pour la République. Décoré de Juillet et chevalier de la Légion d’honneur, il était le fondateur de l’Association de la Famille du Bâtiment qu’il transforma en club de la Famille du Bâtiment qu’il présida en 1848. Combattant de Février, après avoir fait son testament en ces termes :

« Je lègue mon âme à Dieu,

Mon sang à la liberté,

Mes biens à Mademoiselle Flora Acarie », sa compagne depuis vingt ans, il s’en alla combattre à la barricade Montmartre et au Palais-Royal où il sauva un caporal du 14e régiment d’infanterie de ligne. Chef de bataillon de la XIe légion de la garde nationale, il présenta sa candidature à l’Assemblée nationale par l’intermédiaire du club du Commerce à Toulouse et se dit « franchement républicain démocrate, avec une tendance au socialisme mis à l’état d’essai en Algérie, par exemple ». Très acharné à retrouver sa place au bureau des plans à l’Hôtel de Ville, il défendit le régime établi en Juin 1848, tenta d’empêcher la construction de la barricade Saint-Denis qu’il attaqua avec son bataillon.

En compagnie du général Lebreton, il donna l’assaut aux barricades de la rue Rochechouart, de la barrière de La Villette et, le 26, de la Chaussée Clignancourt.

En décembre 1851, fraternisant avec les insurgés de la barricade de la rue Rochechouart, il leur promit de quoi manger et les envoya prendre des armes à son domicile. L’insurrection vaincue, il manifesta son hostilité au nouveau régime. Ses propos, rapportés par un forçat en rupture de ban, lui valurent d’être expulsé.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article32664, notice JACOUBET Simon, dit THÉODORE , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 13 août 2016.

SOURCE : Arch. Min. Guerre, B 1046.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément