JABSKOWSKI Adolphe, Arthur, Édouard

Né en 1822 à Kobytczyce, province de Kalisch (royaume de Pologne). Émigré polonais, cet artiste musicien vivait avec les 500 fr qu’il recevait tous les trimestres de sa famille et demeurait à Paris, rue Boucher, avec une piqueuse de bottines, née à Nantes en 1828. En 1848, il fréquentait le Club Polonais, jusqu’à son départ avec l’expédition de Pologne comme officier. À la suite de quoi, il fut enfermé plusieurs semaines dans les prisons de Dresde. Il rentra à Paris le 23 juin 1848 et ses voisins ne le laissèrent pas sortir jusqu’au 26 ; il fut cependant arrêté en juillet sous le nom de Arthur, réfugié polonais, signalé comme membre de la Société des droits de l’Homme, disparu pendant l’insurrection et rentré ensanglanté. On le prétendait encore « exalté, anarchiste, partisan de Blanqui et de Barbès ». Parfaitement innocent, il fut transporté et gracié en décembre 1848 sur intervention de l’économiste Wolowski.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article32653, notice JABSKOWSKI Adolphe, Arthur, Édouard , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.

SOURCE : Arch. Min. Guerre, A 11557.

Version imprimable Signaler un complément