IVORY Gédéon, Jean LE DEMOURS de KERNILIEN, vicomte d’

Par Notice revue et complétée par P. Lévêque

Chef du parti démocrate-socialiste à Châtillon-sur-Seine après juin 1848 ; déporté en Algérie après le 2 décembre.

Né le 28 octobre 1810 à Mauvilly (Côte-d’Or). D’une famille de riche aristocratie, il entra à l’école de cavalerie de Saumur, puis la quitta pour aller faire son droit à Paris, où il fit la connaissance de celle qui va devenir sa concubine, puis, malgré l’opposition violente de sa famille, sa femme. En févier 1848, il aurait espéré être nommé conseiller de préfecture. En juin 1848, il fut de ceux qui, à Dijon, s’opposèrent avec énergie au départ des gardes nationaux pour Paris. A Talant, près de Dijon, puis à Châtillon-sur-Seine, il devint un des chefs du parti démocrate-socialiste.
Président de la Société de prévoyance et de recours mutuels de Châtillon, il parcourut les campagnes voisines pour y répandre ses idées.
Dans la soirée du 3 décembre 1851, il demanda en vain que lui-même et ses amis soient admis au conseil municipal de Châtillon pour contrôler les dépêches. Arrêté et interrogé « il refuse de répondre en prétendant que la Constitution a été violée et qu’il ne reconnaît pas le pouvoir de fait actuellement établi ». Le procureur de la République estima qu’il « ne reculerait devant rien pour... satisfaire au besoin d’une complète revanche contre la société » et est « engagé sans retour dans la lutte révolutionnaire ».
La Commission mixte de la Côte-d’Or le condamna à la transportation (Algérie plus) avec la mention : « Conduite privée déplorable. Ardent propagateur des idées socialistes. Chef du parti démagogique. Homme d’action. Violent. ». Il resta à Lambessa jusqu’en 1859 et en revint malade. Il demeura soumis à la surveillance de la police. En 1880, il fut interné dans une maison de santé à Dijon. Voir Lambert Jean-Baptiste*

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article32652, notice IVORY Gédéon, Jean LE DEMOURS de KERNILIEN, vicomte d' par Notice revue et complétée par P. Lévêque, version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.

Par Notice revue et complétée par P. Lévêque

SOURCE : Arch. Nat., BB 30/400. — Arch. Dép. Côte-d’Or, 7 M 151-152. — Jean Gaumont, Le Socialisme en Côte-d’Or, manuscrit de la Bibl. Mun. de Dijon.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément