HERTZOG

Il demeurait à Langres (Haute-Marne) et fut condamné par la Commission mixte de la Haute-Marne pour « propagande socialiste ». Il vint au Thillot (Vosges) pour affaires commerciales, en avril 1852, et fit l’objet d’une surveillance serrée.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article32462, notice HERTZOG, version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.

SOURCE : Arch. Dép. Vosges, 12 M 12.

Version imprimable Signaler un complément