HERFORT François-Joseph [HERTFORT François-Joseph]

Par Jean Risacher

Né, vers 1803 à Wasselonne (Bas-Rhin), demeurant 49, rue Quincampoix, mécanicien ; décoré de Juillet (1830).

François-Joseph Herfort fut condamné à 5 jours de prison en juillet 1834 pour refus de servir dans la garde nationale. Prévenu d’association illicite, absent au procès d’août, il fut condamné par contumace à 1 an et 1 000 F, le 10 août 1836. Défaut aussi en octobre, en appel, peine confirmée. Condamné à 1 an de prison et amendes, le 7 janvier 1837 par la Cour royale pour association illicite, fut écroué à Sainte-Pélagie le 9 mai 1837, en sortit le 10, amnistié par la loi du 8...!

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article32442, notice HERFORT François-Joseph [HERTFORT François-Joseph] par Jean Risacher, version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 1er septembre 2018.

Par Jean Risacher

SOURCE : Arch. Dép. Paris, (Somme) registres d’écrou DY/8 11-4155. — Gazette desTribunaux, 8 janvier 1837, p. 240, 2ème col. — Note de J. Risacher.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément