HALLOT Jean, Jules ou HALOT Jean, Jules ou LALOT

Né vers 1812 à Paris, ouvrier menuisier sous la monarchie de Juillet, militant républicain, influencé par le babouvisme. Insurgé en 1830, en 1834 et en 1836 il était en liaison avec Blanqui. Entrepreneur en menuiserie, sans doute membre de la Société des droits de l’Homme, il fut arrêté lors des journées insurrectionnelles d’avril 1834, remis en liberté par non-lieu prononcé avant l’ouverture des débats. Sans doute membre de la Société des familles, prévenu d’association illicite, de port d’armes et munitions, il comparut au procès des poudres, appelé aussi Lalot, et fut condamné à 4 mois de détention et 400 F. d’amende le 10 août 1836. Défaut en appel en octobre, il en eut le bénéfice de l’acquittement.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article32311, notice HALLOT Jean, Jules ou HALOT Jean, Jules ou LALOT , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.

SOURCE : Arch. PPo., A a/422. — Cour des pairs. Procès politiques, 1830-1835, Inventaire dressé par J. Charon-Bordas, Paris, Archives Nationales, 1983 CC 601 d 1 n° 78. — Gazette des Tribunaux, août et octobre 1836. — L.-A. Blanqui, œuvres I. Des origines à la Révolution de 1848, textes présentés par D. Le Nuz, Nancy, Presses Universitaires, 1993. — Note de J. Risacher.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément