HACHEK Joseph ou HASCHEK Joseph

Par M. Sibalis

Tisserand parisien, organisateur d’une grève sous l’Empire.

Né vers 1775 à Prague, citoyen autrichien, naturalisé Français. Ouvrier tisserand, il travailla d’abord, sous le Directoire, pendant quatre ou cinq années, à Clairefontaine, près de Rambouillet (Seine-et-Oise), où « il s’est toujours comporté de manière à mériter l’estime de ses chefs », avant de venir travailler chez Jacques Lombard, à Paris, du 1er fructidor an IX (19 août 1801) au 30 mars 1807, et où « sa conduite a toujours été exemplaire par la moralité » aux dires de son employeur lui-même. Vers la fin de septembre 1807, il fut instigateur d’une coalition d’ouvriers tisserands dans le faubourg Saint-Antoine. En fait, Hachek essaya de convaincre d’autres ouvriers tisserands de quitter leurs fabriques pour venir travailler pour un salaire plus élevé, chez son propre patron, et sans doute à l’instigation de celui-ci.
Hachek fut détenu pendant quinze jours à La Force, puis expulsé de Paris par ordre du ministre de la Police générale ; c’est ce que la police faisait généralement des grévistes parisiens sous le premier Empire. Hachek trouva du travail à Strasbourg, mais revint sans autorisation à Paris en mars 1808 et fut renvoyé de nouveau à Strasbourg en avril 1808. Il demanda ensuite à revenir définitivement à Paris, où étaient restés sa femme et ses deux enfants, déclarant dans sa pétition : « qu’il sçait peu la langue de sa patrie adoptive et qu’il en ignore absolument les loix. Cette ignorance a été cause que l’année dernière, dans le seul dessein de rendre service, il a fait des démarches qui ont été regardées comme une contravention aux règlements sur la police des ouvriers employés dans les manufactures. »
Le 25 novembre 1808, le ministre autorisa son retour.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article32291, notice HACHEK Joseph ou HASCHEK Joseph par M. Sibalis, version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 17 mai 2018.

Par M. Sibalis

SOURCES :Arch. Nat., F7 3127-3129, rapports des 9 octobre 1807, 8 avril et 25 novembre 1808 ; F7 8596, dossier 5232-P2.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément