GUÉRAL

Marchand de vin rue de la Tonnellerie, à Paris, condamné en janvier 1844 à cinquante francs d’amende pour avoir autorisé dans son établissement une réunion de vingt-deux ouvriers qui n’avaient, dans l’immédiat, d’autre but que de chanter en chœur. La police considéra qu’il abritait une réunion politique ou corporative illégale, en raison surtout des opinions suspectes proférées par lui en d’autres circonstances.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article32086, notice GUÉRAL , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.

SOURCE : Gazette des Tribunaux, 17 janvier 1844.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément