DESVIGNES Étienne

Né le 13 août 1832 à Autun (Saône-et-Loire) ; cheminot ; communard.

Demeurant à Paris, marié, père d’un enfant, Étienne Desvignes était mécanicien. Il avait été condamné, en 1860, à 50 F d’amende pour blessures par imprudence ; il travaillait dans les ateliers de la compagnie du chemin de fer de Lyon. Le 14e conseil de guerre le condamna, le 7 décembre 1872, à cinq ans de détention et à la dégradation civique, peine réduite à trois ans de prison, le 26 juillet 1873.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article3208, notice DESVIGNES Étienne, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 17 avril 2019.

SOURCE : Arch. Nat., BB 24/791.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément