GOSSANT Jean-Louis, dit Gros-Louis

Né à Pitres (Eure) en septembre 1797. Charpentier à Paris. Poursuivi pour complot en mars 1834, mais renvoyé des poursuites en décembre. La police le considérait comme un homme sombre, parlant peu, mais hardi et résolu, et, bien qu’il n’eût pas quitté son domicile pendant l’insurrection, l’arrêta en janvier 1852, rue de Charenton, cour du Chêne-Vert, où il demeurait depuis 1844. Il fut libéré sans interrogatoire.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article31839, notice GOSSANT Jean-Louis, dit Gros-Louis , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.

SOURCE : Arch. Min. Guerre, B 1242.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément