GODET (veuve), née Foucrand.

Marchande ambulante de chansons, condamnée, le 26 octobre 1829, par le tribunal de Bourbon-Vendée, aujourd’hui La Roche-sur-Yon (Vendée), à trois mois de prison et 300 francs d’amende, pour avoir tenu des propos séditieux sur le marché de la ville, et pour avoir offert à ses clients une chanson sur le retour du roi de Rome ; elle avait déjà été condamnée pour le même motif par le tribunal de Cholet (Maine-et-Loire), quelques jours avant son second délit.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article31795, notice GODET (veuve), née Foucrand. , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 14 mars 2018.

SOURCE : Arch. Nat., BB 18/1177.

Version imprimable Signaler un complément