GODARD

Président de la Société des Droits de l’Homme d’Orléans, en 1848. Il réclama, le 6 avril, au Club des Clubs parisiens, l’envoi des propagandistes promis dans le Loiret, département peu avancé. On lui adressa Moulin* et Gosard*. D’après l’étude de C. Marcilhacy (« Crise dans le Loiret 1846-1852 », dans Revue d’Histoire moderne et contemporaine. t. VI, n° de janvier-mars 1959), en l’absence des archives départementales du Loiret qui ont brûlé en 1940, il semble que Godard, démocrate socialiste prononcé en 1848, n’ait plus ensuite joué de rôle dans le Loiret.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article31782, notice GODARD, version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.
rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément