GIRON François

Né en 1824 à Felletin (Creuse). Ouvrier maçon, arrêté en janvier 1847 pour vagabondage, il entra en 1848, à Paris, dans le corps des Montagnards et chercha à se faire incorporer, après la dissolution de celui-ci, dans la garde républicaine. Le 23 juin, comme on refusait de le recevoir à la caserne des Célestins, il s’en alla combattre sur les barricades de la Cité et du quartier Saint-Victor, particulièrement place Maubert où, après avoir assommé deux gardes mobiles, il en recueillit un autre et le sauva. Transporté, il fut gracié en décembre 1849. Son appartenance au club Blanqui avait été retenue à charge contre lui.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article31757, notice GIRON François , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.

SOURCE : Arch. Min. Guerre, A 12294.

Version imprimable Signaler un complément