GILBERT

Ouvrier serrurier à Angers (Maine-et-Loire). Après quinze jours de prévention, il fut condamné à vingt-quatre heures de prison. Ce fut le moins frappé des cinq serruriers poursuivis pour avoir essayé, en juin 1834, d’organiser une grève, puis pour avoir, vers le milieu du mois, fait circuler dans les ateliers angevins une pétition au patronat demandant la diminution d’une heure de la journée de travail sans diminution de salaire. Voir Crosse*, œillet*, Paucou*, Soleau*.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article31659, notice GILBERT , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.

SOURCE : Gazette des Tribunaux, 16 juillet 1834.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément