FOURCAUD Paul

Né à la Nouvelle-Orléans en 1818. Propriétaire et adjoint au maire de Saint-Affrique. Paul Fourcaud fit partie du comité de résistance mais s’opposa aux actes violents. Il fut condamné, par décision de la Commission mixte de l’Aveyron en 1852, outre l’interdiction des départements du Gard, de l’Hérault et de l’Aveyron, à l’internement à Saintes (Charente-Inférieure). Voir Grant Louis*, Toulouse André*, Valibhouse Géraud*

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article31112, notice FOURCAUD Paul, version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.

SOURCES : Arch. Nat., BB 30/396, n° 440. — Arch. Dép. Aveyron, Série 4 M1 16 à 18. — Hippolyte de Barrau, Galerie des préfets de l’Aveyron, Rodez, Carrère, 1870, tome IV. — Note de J.-M. Cosson.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément