DE PAYAN Fortuné, Henri, Théophile

Par Jean-Luc Pinol

Né le 10 février 1884 à Monaco, nationalisé français en 1905 ; cheminot ; militant syndicaliste de Paris.

Le 29 novembre 1905, Fortuné De Payan acquit la nationalité française à la suite d’une déclaration qu’il souscrivit devant le juge de Paix de Villefranche-sur-Mer (Alpes-Maritimes). Marié, père d’un enfant, il habitait, en 1935, 6, rue d’Amboise à Paris, IIe arr. Employé, depuis 1910, à la Direction des chemins de fer PLM, à Paris, il était, en 1926, secrétaire général de l’Union des syndicats confédérés des cheminots du PLM. Le bureau de l’Union comprenait, outre De Payan, trois secrétaires adjoints, Fernand Rigon, Louis Michel, Joseph Peladan, un trésorier général, Charles Martin, un archiviste, Roland Joly, un secrétaire à la rédaction et un administrateur délégué au journal, Henri De Kerdelleau et Léon Raverat. En mars 1924, il fut élu membre de la commission exécutive de la Fédération nationale des Travailleurs des chemins de fer (CGT) et il devint, en mars 1926, trésorier adjoint de cette organisation. Voir Jean Jarrigion. Il conserva cette fonction jusqu’en 1930, date à laquelle il fut remplacé par Paul Le Guen. Il resta membre de la commission exécutive fédérale. Lors de la fusion des Unions unitaire et confédérée du Réseau PLM le 16 décembre 1934, à Lyon, De Payan fut élu membre du bureau, aux côtés de Louis Winberg, Henri De Kerdelleau et Camille Frey. À cette date l’Union comptait 110 syndicats et 2 500 adhérents.
Lors du congrès d’unité, les 9 et 10 décembre 1935, Fortuné De Payan fut élu archiviste de la Fédération unifiée. Après le congrès de 1938, il représenta la région Sud-Est au conseil fédéral.
Fortuné De Payan milita surtout au sein des organismes syndicaux et il ne prit que très rarement la parole dans des réunions publiques.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article3109, notice DE PAYAN Fortuné, Henri, Théophile par Jean-Luc Pinol, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 15 décembre 2011.

Par Jean-Luc Pinol

SOURCES : Arch. Nat. F7/13660, F7/13669, F7/13688. — Arch. PPo. 300, 308. — Comptes rendus des congrès fédéraux 1930, 1932, 1934 et 1938.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément