FONVIELLE (de) Wilfrid

Né à Paris en 1826. Ancien élève de l’École d’administration dissoute en 1849, licencié es sciences en 1850, professeur de mathématiques au collège Sainte-Barbe depuis octobre 1850. Le 1er mars 1849, comme commissaire du Banquet des Écoles, 36, chaussée du Maine, il refusa l’entrée au commissaire de police. En mars 1849 également il troubla une réunion électorale du comité bonapartiste. Le 12 juin, il signa la proclamation des Écoles au Peuple qui était appelé à marcher avec les représentants de la Montagne. Le 13, il manifesta avec le drapeau des Écoles et fut arrêté.
Le 24 février 1852, il fut arrêté pendant la manifestation place de la Bastille au moment où il déposait une couronne au pied de la colonne et s’écriait « Vive la République ! ». Il fut transporté (« Algérie moins »).
Comme son frère Ulrich, Wilfrid de Fonvielle devait faire à la fin du Second Empire une carrière de journaliste dans la presse démocratique, notamment en 1869-1870 à La Marseillaise de Rochefort, mais leur hostilité contre la Commune les rejeta vers le centre républicain sous la Troisième République.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article31045, notice FONVIELLE (de) Wilfrid , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.

SOURCE : Arch. Min. Guerre, B 1894.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément