FILLEUL Lucien

Insurgé de juin 1848.

Né en 1818 à Vibraye (Sarthe) où il demeura jusqu’en 1840 cultivant des terres abandonnées, et couvertes de bruyères. Puis il s’en alla faire du commerce en Amérique et en Russie. En janvier 1846, retour de Russie, il fut arrêté au moment de l’insurrection de Varsovie, rentra en Allemagne avec un groupe de juifs, embarqua à Hambourg comme matelot et, par Londres, gagna Paris. En 1848, il fréquentait le Club de la Sarthe, cour des Miracles, la Société des Droits de l’Homme, le club du Salut public, le club Blanqui, le club révolutionnaire du Palais-Royal et le club des Arts et Métiers. Se donnant comme employé, il adhéra à la Société des Artistes et des Employés et, à ce titre, obtint d’être nommé agent de paye dans les Ateliers nationaux. Le 15 mai, il aurait franchi le premier la grille de l’Assemblée nationale et, en Juin, il fut dans les rassemblements de la porte Saint-Martin. Le 23, il participa à la construction d’une barricade, rue Guérin-Boisseau, et ne rentra que le 24 à son domicile, rue du Vert-Bois, où il demeurait depuis six semaines. Arrêté quand il se présenta, le 27, au poste de garde nationale de sa rue, il se déclara marchand de vins : comme le dira son logeur, « Filleul avait autrefois une position aisée qu’il avait perdue, et comme ce n’était pas un homme habitué au travail, il m’a paru qu’il désirait un nouveau changement où il espérait trouver une position », qu’il serait venu chercher à Paris. Transporté, il demanda sa grâce au président de la République en ces termes : « Vous saurez, mon Prince, distinguer les esprits qui ne sont animés que du désir de venir grossir les rangs sous votre bannière d’avec ceux qui la profanent chaque jour. » Il fut gracié en juillet 1849.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article30935, notice FILLEUL Lucien , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.

SOURCE : Arch. Min. Guerre, A 3180.

Version imprimable Signaler un complément