FAURE, dit Navet

Typographe ; communard ; mort en mai 1871.

Son surnom tenait à la blancheur de ses cheveux et de sa barbe. L’homme était typographe, et nous le connaissons par quelques phrases d’Allemane aux côtés de qui il fut tué en défendant une barricade, rue d’Ulm, pendant la Semaine sanglante de mai 1871 : « Il a fait le coup de feu avec Barbès, combattu sur les pavés de Juin 1848, en décembre 1851, et il croit que l’heure du trépas est venue pour lui. »

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article30802, notice FAURE, dit Navet, version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 26 mai 2019.

SOURCE : Jean Allemane, Mémoires d’un Communard, (p. 124-125 : Mort d’un vétéran).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément