FATOUX Paul

Ouvrier dans la fabrique de sucre de Crespel-Dellisse à Arras (Pas-de-Calais), demeurant à Dainville. Le 30 octobre 1858, six ouvriers de cette fabrique refusèrent de reprendre le travail s’ils n’obtenaient une augmentation de salaire. Le commissaire de police d’Arras les arrêta et demanda une condamnation sévère. Fatoux Paul* eut huit jours de prison, Flament Jules*, Arrachart Louis*, Théry Nicolas* et Ramette Louis* durent payer 10 francs d’amende. Dransart Charles*, d’Achicourt, fut acquitté. Voir ces noms et, pour la grève de 1856 dans la même sucrerie : Lelanne François*, Sélamme*.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article30783, notice FATOUX Paul, version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.

SOURCES : Arch. Nat., F 12/4651. — Arch. Dép. Pas-de-Calais, M 4869.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément