ESPOUY Bertrand

D’Elbeuf (Seine-Inférieure). Communiste icarien, candidat à la Constituante avec trois autres sur la liste de Frédéric Deschamps, le 23 avril 1848. Selon Le Populaire (n° du 19 avril), Deschamps s’efforçait d’éliminer les quatre icariens « comme communistes, après les avoir acceptés sur la liste qu’il patronne ». Voir Beaufour*, Coutelier*, Gruel*.
Les insurgés d’Elbeuf lui vouaient, ainsi qu’à son ami Limet, une vive admiration. Le 28 avril, ils demandaient qu’il fût envoyé à la Constituante, en dépit des résultats électoraux qui lui étaient contraires. Espouy et Limet, pour leur part, tentaient d’apaiser l’émeute. Voir Limet Victor* et Durand-Neveu*.
En 1837 un « Espouy dit Eslous » fut poursuivi pour avoir colporté à Lille Les aventures de Faublas et le Bon sens du curé Meslier.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article30679, notice ESPOUY Bertrand, version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 25 février 2018.

SOURCES : Gazette des Tribunaux,, 4 et 5 septembre 1837, pp. 1081-1802.André Dubuc, « Les émeutes de Rouen et d’Elbeuf », Études d’Histoire moderne et contemporaine, t. II, 1948.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément