ERNOU Jacques, Victor, dit le Manceau

Né à Arnage (Sarthe) en 1809. Cordonnier-bottier. Condamné pour coups et blessures, à Tours, en 1834. Il servit au 24e régiment de ligne, de 1840 à 1845. Poursuivi en 1842, à Blois, pour menaces de mort contre Louis-Philippe, il entra néanmoins dans la garde municipale de Paris en 1845. Licencié en même temps que ce corps, le 24 février 1848, il se rallia à l’insurrection en Juin et, le 24, établit un poste de sûreté rue Jean-Beausire, où il demeurait, et reçut les mots d’ordre de la mairie de la place des Vosges, dont les insurgés étaient maîtres. Arrêté pour avoir commandé la barricade de sa rue, il fut libéré en décembre 1848. En septembre 1851, il fut impliqué dans le complot Maillard. On le trouve, le 3 décembre, commandant la barricade en construction rue Sainte-Marguerite, rue de Cotte, où en tirant sur un officier il atteignit un soldat. En fuite, il fut désigné pour la transportation à Cayenne.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article30657, notice ERNOU Jacques, Victor, dit le Manceau , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.

SOURCE : Arch. Min. Guerre, A 9585 et B 657.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément