DUPUIS Louis, Antoine, Victor

Né le 3 novembre 1816 à Thenailles (Aisne), ébéniste

Fils d’Auguste Dupuy, manouvrier âgé de trente deux ans, demeurant à Thenailles, et de son épouse Marie Anne Bailly, âgé de trente six ans.

Demeurant 26, rue Charonne Saint-André, semble avoir eu maille à partir avec Ferrand*, prévenu d’association illicite, port d’armes et de munitions, écroué le 26 mai 1836 à La Force, condamné au procès des poudres d’août à 8 mois et 500 F d’amende. Au procès d’appel, le 23 octobre 1836, sa peine fut confirmée avec 2 ans de surveillance en plus. Il fut incarcéré à Sainte-Pélagie le 8 novembre 1836 et libéré le 10 mai par l’ordonnance d’amnistie. De nouveau écroué le 12 juillet 1839 pour association illicite, il sortit le 23 août 1839.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article30488, notice DUPUIS Louis, Antoine, Victor, version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 1er août 2018.

SOURCES : Arch. dép. Paris (Seine), registres d’écrou, DY/4 32-2295 ; DY/8 10-3200 ; DY/4 47-5073. — Moniteur Universel, 11 août et octobre 1836. — Note de J. Risacher. — État civil Thenailles, 5 Mi 811.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément