DELURET François

Par Michel Dreyfus

Né dans le Limousin ; cheminot ; syndicaliste ; pacifiste.

François Deluret vécut vingt ans à Poitiers (Vienne) mais il fut obligé de quitter cette ville en 1928 pour son action comme meneur de grève. Il connut alors la misère. Il travailla comme cheminot à Bordeaux puis à Villeneuve-sur-Lot (Lot-et-Garonne). Il fut un militant syndicaliste actif, partisan de l’unité syndicale et occupa diverses responsabilités : secrétaire du syndicat des cheminots, secrétaire de l’Union locale des services publics, secrétaire du Comité d’action antifasciste.
Pacifiste intégral, il milita à la Ligue internationale des combattants de la paix (LICP) à partir de 1932. Il fut candidat au Comité directeur de la LICP lors du congrès d’Agen de cette organisation (21-22 avril 1935) et fut élu. Il fut réélu l’année suivante au congrès de Bernay (12-14 avril 1936) mais son nom n’apparut plus au Comité directeur à la suite du congrès de Saumur (Maine-et-Loire) en avril 1937.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article3035, notice DELURET François par Michel Dreyfus, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 30 avril 2012.

Par Michel Dreyfus

SOURCES : Le Barrage, mars-avril 1935, n° 86, 27 février 1936, avril-mai 1936, mai 1937.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément