DUCAU, dit Bordelais-Bon-Accord

Ouvrier charpentier à Paris sous la monarchie de Juillet, membre d’un groupement compagnonnique, poursuivi en octobre 1843 comme organisateur d’un mouvement ayant pour but de faire observer par les employeurs l’engagement pris à l’issue de la grève de 1833 de ne pas recourir aux offices de sous-traitants qui retenaient à leur profit une part des salaires, déjà réduits par la pratique de la soumission à la baisse. Il fut condamné à trois mois de prison. Voir Bailliaud*, Devau*, François*, Gilles*, Poitevin*.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article30288, notice DUCAU, dit Bordelais-Bon-Accord , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.

SOURCE : Gazette des Tribunaux, mois d’octobre 1843.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément