DORGAL Louis, Étienne

Né en 1811 à Digne (Basses-Alpes) ; mécanicien ; aurait commandé plusieurs barricades en Juin 1848 ; transporté en Algérie.

Ouvrier mécanicien, facteur en pianos, ébéniste, il était venu à Paris en 1838 pour payer par son travail les dettes de la succession de sa mère et élever ses frères et sœurs. Ouvrier facteur de piano, il fut poursuivi pour l’insurrection de mai 1839 et bénéficia d’un non-lieu. Mécanicien et sans prénom, il était chef de groupe des Nouvelles saisons en 1840. Ébéniste et sans prénom, il comparut en janvier 1841 devant la Cour des Pairs pour attentat contre la sûreté de l’État, sans suite. Il était alors considéré par les autres accusés comme communiste réformiste ou icarien (Cour des pairs, Attentat du 15 octobre 1840).Il régla ses loyers arriérés pendant sa détention de 1839 et, en 1848, il fut nommé membre du Conseil d’administration du Mont-de-Piété sur proposition de la Commission des récompenses nationales dont il était devenu l’employé au Luxembourg. Il était sur le point d’obtenir une place du gouvernement au moment de l’insurrection de Juin, mais le 25, rue de Crussol, il semble avoir dirigé la construction de la barricade au coin de la rue du Grand-Prieuré et avoir exercé un commandement sur l’ensemble des barricades du quartier. Il disparut de son domicile et fut arrêté en juillet en plein conseil d’administration du Mont-de-Piété. Transporté en Algérie, il fut autorisé par mesure exceptionnelle à résider à Alger.
Voir Dorgales*.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article30119, notice DORGAL Louis, Étienne , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.

SOURCE : Arch. Min. Guerre, A 8325. — Cour des pairs. Procès politiques, 1835-1848, Inventaire dressé par J. Charon-Bordas, Paris, Archives Nationales, 1984, CC 738, n° 159 ; CC 774 n° 16.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément