DISMIER Stanislas.

Né le 28 mars 1815 à Bourg-en-Bresse (Ain). Marié, un enfant. Clerc de notaire. Chef du parti socialiste de Saint-Gengoux-le-National (Saône-et-Loire). Président de la Société de Résistance, il fut, avec Dufour*, délégué par le Comité électoral démocratique progressiste de Saint-Gengoux-le-National (Saône-et-Loire), avec mandat impératif, pour soutenir la candidature de Ledru-Rollin*, Menand*, Bruys* au cours de la réunion du comité électoral départemental, le 21 avril 1849. Il fut l’un des organisateurs de la marche sur Mâcon, en décembre 1851. Partie de Saint-Gengoux-le-National sa troupe grossit à la traversée de chaque village mais fut arrêtée près de Mâcon par une escouade de l’armée dépêchée sur place. Il fut condamné à la déportation à Cayenne par la Commission mixte de Saône-et-Loire, le 9 février 1852. Il se réfugia à Genève où il tint un magasin de quincaillerie ; il y était encore en 1858 bien que grâcié le 23 juin 1856. Voir Dufour*.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article30066, notice DISMIER Stanislas. , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.

SOURCES : Arch. Dép., Saône-et-Loire, M 127. — Arch. Dép. Côte-d’Or, U IV E5. — Note de A. Jeannet.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément