DESVIGNES

Maître tisseur, 118, rue de Sèze, à Lyon, âgé d’une soixantaine d’années en 1870. Il tenait également un petit magasin de rouennerie, 38, rue Masséna. Il appartenait à la Société coopérative et de prévoyance des tisseurs et à la Libre Pensée. Quelques années avant 1870, il avait fondé le journal L’Harmonie qui n’eut qu’un ou deux numéros.
Ancien affilié de la Charbonnerie, il avait joué un rôle sous la Seconde République.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article29980, notice DESVIGNES , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.

SOURCE : La Coopération lyonnaise jugée par l’ex-police impériale... Lyon, 1870, in-8°, Bibl. Nat., Lb 57/207.

Version imprimable Signaler un complément