Né le 15 février 1871 à Carpentras (Vaucluse), mort le 23 août 1949 à Béziers (Hérault) ; ouvrier menuisier ; syndicaliste.

Henri Auzer commença à exercer dans l’Hérault sa profession de menuisier vers 1890. Il travailla notamment à Béziers, à Montpellier, mais aussi à Marseillan et à Cette. Il fit même, en 1903, un séjour à Marseille (Bouches-du-Rhône). Il était alors inscrit sur la liste des anarchistes du département. Du 9 août 1900 au 10 juillet 1902, il fut secrétaire adjoint de la Bourse du Travail de Montpellier, Louis Niel en étant le secrétaire. Il appartint notamment à la commission d’organisation du XIIIe congrès national corporatif, VIIe de la CGT, qui se tint à Montpellier en septembre 1902. Au début de l’année 1903, H. Auzer partait travailler à Marseille. Voici ce qu’écrivait, à cette occasion, le commissaire central de Montpellier au commissaire spécial de Marseille (Bouches-du-Rhône), le 20 janvier 1903 : « Avant son départ, Auzer m’a manifesté l’intention de se faire rayer de la liste des anarchistes. Il ne s’occupe plus en effet d’anarchie […] Il a servi d’indicateur autrefois à mon collègue de Béziers… ».
De 1902 à 1919, il ne semble pas qu’H. Auzer ait occupé de fonctions syndicales, mais le 11 avril 1919 il était élu secrétaire de la Bourse du Travail de Montpellier. Il le demeura jusqu’au mois d’août de la même année, date à laquelle il devint secrétaire de la Bourse du Travail de Béziers. Désormais il ne quitta plus cette ville et fut secrétaire de l’UL-CGT en même temps que de la Bourse du Travail, les deux fonctions se confondant, jusqu’en août 1944 où il fut remplacé par Frédéric Montagné. En 1919, il fut un moment secrétaire de l’UD-CGT de l’Hérault. En 1922, il était également secrétaire du syndicat du Bâtiment de Béziers. Depuis 1919, il faisait partie de la majorité confédérale réformiste et avait totalement répudié ses idées anarchistes. De 1919 à 1939, il appartint à la CA de l’UD-CGT de l’Hérault. Il fut délégué à plusieurs congrès nationaux de la CGT notamment aux XIVe (Lyon, septembre 1919), XVe (Orléans, octobre 1920) et XXVe (Toulouse, mars 1936).

SOURCES : Arch. Nat. F7/13603. — Arch. Dép. Hérault, 54 M 22, 195 M 8, 196 M 2. — La Vie sociale, 1919. — Le Travail, 1921-1939. — Comptes rendus des congrès nationaux de la CGT. — État civil de Béziers.

Jean Sagnes

Version imprimable de cet article Version imprimable