COSTER François

Par J.-P. Mahoux

Né en 1821 à Bruxelles (Belgique). Ouvrier imprimeur sur étoffes, François Coster avait émigré à Paris en 1845. Il travaillait dans un atelier où plusieurs émigrés belges étaient également employés. Au début du mois de juillet 1851, François Coster et neuf autres Belges, également imprimeurs sur étoffes, furent expulsés en raison de la propagande socialiste qu’ils menaient dans leur atelier ainsi que dans plusieurs cabarets. Revenu à Bruxelles, il s’installa rue de l’Étuve avec deux coreligionnaires expulsés avec lui, Henri Viseur et Valentin Arnould. L’administrateur de la Sûreté publique ordonna à la police de Bruxelles de les soumettre à une surveillance particulière mais il semble qu’aucun des ouvriers expulsés n’ait exercé d’activité politique en Belgique.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article29129, notice COSTER François par J.-P. Mahoux, version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.

Par J.-P. Mahoux

SOURCES : Arch. Ville de Bruxelles, Pol. 178 bis, V « Surveillance de Belges expulsés de France en juillet 1851 ».

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément