COMPOINT Jacques

Né en 1800 à Saint-Ouen (Seine). Ouvrier fondeur en cuivre, à Paris, il fut poursuivi pour coalition, en juin 1833, puis entra comme ouvrier mouleur chez un fabricant de la rue des Trois-Bornes, le premier fondeur de Paris. En 1848, membre du club de la Montagne — il demeurait à Ménilmontant — il marcha, le 23 juin sur Paris avec les gardes nationaux insurgés membres du club. La boutique de marchand de vins que tenait sa femme fut pour les insurgés un rendez-vous pendant toute l’insurrection. Dénoncé par son capitaine, il fut transporté. Il fut gracié en décembre 1849.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article28994, notice COMPOINT Jacques , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.

SOURCE : Arch. Min. Guerre, A 11212.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément