CLEMENT Vincent

« Enfant trouvé » à Strasbourg, forgeron, il partit quelque temps en Pologne en avril 1848, en compagnie d’une soixantaine de Polonais. Arrêté pour sa participation au Fond-de-Givonne (aujourd’hui un quartier de Sedan), à l’attroupement qui eut lieu, le 12 juin 1848 derrière une barricade, contre le départ d’un convoi de grains vers la Belgique. Il fut condamné à 5 ans d’emprisonnement Voir Lamorlette*.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article28826, notice CLEMENT Vincent , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 4 juillet 2017.

SOURCES : Arch. Dép. Ardennes, 3 U 915-921. — Note de P.-J. Derainne.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément