CHAPEAU Louis-Victor

Né vers 1807, demeurant 17, rue de Ménilmontant et travaillait chez le fondeur Denière. Il fut condamné à 1 mois de prison pour sa participation à la grève des fondeurs en cuivre parisiens entamée en novembre 1841.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article28439, notice CHAPEAU Louis-Victor , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.

SOURCE : Gazette des tribunaux, 16 janvier 1842. — Note de P.-J. Derainne.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément