CHAPARRE Pierre, Louis ou CHAPPART Pierre, Louis

Né vers 1810 à Saintes (Charente-Inférieure), étudiant en pharmacie à Paris, Chaparre participa aux journées de Juillet 1830. Demeurant à l’hôtel de l’Estrapade, 2, rue des Postes (XIIe arr., maintenant rue Lhomond, Ve), il était en décembre 1830 un membre très actif de la Société de la Liberté, l’Ordre et le Progrès créee par Jules Sambuc*. Il fut arrêté le 23 ou 24 décembre, et comparut au procès des Dix-Neuf, du 6 au 12 avril 1831, défendu par Rittiez, où ils furent tous acquittés. Il fut soupçonné d’avoir participé à la défense d’une barricade rue d’Enfer en avril 1834, où un chef d’escadron de la Garde Nationale fut tué au cours de l’assaut, mais il n’y eut pas de suite, les témoignages recueillis étant trop imprécis.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article28438, notice CHAPARRE Pierre, Louis ou CHAPPART Pierre, Louis , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.

SOURCES : Procès des Dix-Neuf citoyens accusés de complot tendant à remplacer le gouvernement royal par la république. Contient leur défense et celles de leurs avocats, Paris, Prévot, libraires éditeurs, 22, rue de Vaugirard, 1831. Introduction d’Achille Roche. — J.-C. Caron, La Jeunesse des Écoles, Paris 1815-1848, thèse de doctorat, Paris I, 1989. — J.-C. Caron, Génération romantisme, Les Étudiants de Paris et le Quartier latin, Paris, A. Colin, 1991. — Note de J. Risacher.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément