CARCENAN.

Industriel aveyronnais. Fouriériste. Dans une lettre à Bureau* du 21 juillet 1845, Cantagrel* parle ainsi de lui : « Nous avons acquis l’un des hommes les plus importants, et celui de tous les Aveyronnais qui peut faire le plus grand bien à nos idées, M. Carcenan... J’ai passé toute une journée à sa fabrique avec lui, son frère et son gendre un jeune homme intelligent et qui est des nôtres, et disposé à s’occuper activement de nos affaires. »

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article28111, notice CARCENAN. , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.

SOURCES : Arch. Nat. 10 AS 37. — Lettre citée par Jacques Valette, « Utopie sociale et utopistes sociaux en France vers 1848 », 1848, les utopismes sociaux, Paris CDU SEDES 1981, Société d’Histoire de la Révolution de 1848 et des révolutions du XIXe siècle. — Note de J.-C. Dubos.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément