CAMUS Jean

Né le 22 janvier 1812 ; cordonnier ; société secrète la Militante de Cognac.

Marié, sans enfants. Cordonnier à Cognac (Charente). Invité par Latour à faire partie de la société secrète la Militante de Cognac, il n’y joua qu’un rôle secondaire. Il fut condamné à un mois de prison par le tribunal correctionnel de Cognac, le 21 juin 1856, pour affiliation à une société secrète, et à six mois de prison, 100 francs d’amende et un an d’interdiction des droits civiques par arrêt de la Cour impériale de Bordeaux, pour la même raison. Voir Malarte Antoine* et Dognon Jacques*

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article28015, notice CAMUS Jean , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 2 septembre 2010.

SOURCES : Arch. Dép. Charente, M 646 : Registre du Tribunal correctionnel de Cognac de 1856.

Version imprimable Signaler un complément