CAMOIN Célestine

Saint-simonienne, Célestine Camoin ouvrit en septembre 1833, à Toulon, une souscription afin de régler les dettes laissées par Enfantin* en France avant son départ pour l’Égypte.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article28007, notice CAMOIN Célestine, version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 2 janvier 2014.

SOURCES : Amour à tous ! [Toulon], n° 9, 22 septembre 1833. — Note de Ph. Régnier.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément