BRETON Honoré

Compositeur d’imprimerie et membre des sociétés secrètes républicaines et socialistes sous la monarchie de Juillet. Honoré Breton fut arrêté avec Auguste Blanqui*, en fuite depuis mai 1839, dans la cour de l’hôtel d’Aumont, rue de l’Hôtel-de-Ville, le 14 octobre 1839, avec Aristide Bouvet*, Auguste Costis*, Alexis Dubois*, Théodore Vinturoux.*. A part Blanqui, ils furent rapidement relâchés sans poursuite.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article27602, notice BRETON Honoré , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.

SOURCE : Gazette des Tribunaux, 16 octobre 1839. — Cour des pairs. Procès politiques, 1835-1848, Inventaire dressé par J. Charon-Bordas, Paris, Archives Nationales, 1984, CC 728 n° 462. — Paul Chauvet, Les Ouvriers du Livre en France, de 1789 à la constitution de la Fédération du Livre, avant-propos d’E. Ehni, Paris, Marcel Rivière, 1956. — L.-A. Blanqui, œuvres I. Des origines à la Révolution de 1848, textes présentés par D. Le Nuz, Nancy, Presses Universitaires, 1993. — Note de J. Risacher.

Version imprimable Signaler un complément