BOUSSI François, Narcisse

Par J. Risacher

Né le 1er mars 1795 à Thouars (Deux-Sèvres), mort le 25 septembre 1868 à Bressuire (Deux-Sèvres) ; avocat et journaliste, défenseurs de républicains poursuivis ; représentant du peuple en 1848.

Avocat à Bressuire, dès Juillet 1830 il abandonna le barreau local pour se consacrer au journalisme politique et à la défense des républicains dans les procès parisiens. François Boussi devint, en 1830, collaborateur de La Tribune avec Germain Sarrut* et Armand Marrast*, fut l’avocat d’Auguste Rouhier* au procès au procès des Dix-Neuf (avril 1831), d’inculpés au procès des Quinze (janvier 1832) et de gérants de journaux dans de nombreux procès de presse. Menacé dès juin 1832, il quitta Paris avec Sarrut pour Tours où ils furent arrêtés et condamnés à 1 mois de prison. En 1833, il est membre du Comité de défense de l’Association républicaine pour la défense de la liberté de la presse patriote et de la liberté individuelle. Il donna son accord à la vente de La Tribune à Sarrut le 29 décembre 1832. Il figure parmi les défenseurs des accusés d’avril et déposa en faveur d’Armand Marrast, inculpé et condamné par la Cour des pairs à l’issue des journées insurrectionnelles d’avril 1834. Il était aussi en relation épistolaire avec André Marchais. Il rédigea le dernier numéro du journal. Après la mort d’Armand Carrel* en 1836, il fut arrêté pour complicité dans l’attentat de Neuilly, puis fut relâché pour non lieu après trois jours au secret. Élu le 23 avril 1848 à la Constituante, il vota avec la gauche modérée, mais quitta ensuite la vie politique

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article27416, notice BOUSSI François, Narcisse par J. Risacher, version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.

Par J. Risacher

SOURCES : Procès des Dix-Neuf citoyens accusés de complot tendant à remplacer le gouvernement royal par la république. Contient leur défense et celles de leurs avocats, Prévot, libraires éditeurs, 22, rue de Vaugirard, 1831. Introduction d’Achille Roche. — Procès des Quinze, publié par la Société des Amis du Peuple, Levasseur et Rouanet, 1832. — Cour des pairs. Procès politiques, 1830-1835, Inventaire dressé par J. Charon-Bordas, Paris, Archives Nationales, 1983, CC 590 d 1 n° 1, p. 30-35 ; 614 d 3, p. 268-323. — A. Robert, E. Bourleton, G. Cougny, Dictionnaire des Parlementaires français, 1789-1889, Paris, Borl, 1891.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément