BOURDIER Paul, Désiré

Imprimeur à Paris, Bourdier fut condamné, le 2 juin 1858, à quinze jours de prison et 1 000 F d’amende pour délit de presse, par le tribunal correctionnel de la Seine. Usant de son droit, il s’était refusé à communiquer au Commissaire de la librairie les épreuves du dernier ouvrage de Proudhon* saisi par l’autorité judiciaire le 27 avril précédent.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article27321, notice BOURDIER Paul, Désiré , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.

SOURCE : Arch. Nat., F 18/268.

Version imprimable Signaler un complément