BOURDEILLE Jean-Baptiste ou BOURDELLE

Par Notice revue et complétée par G. Beaubatie

Né le 20 février 1818, à Tulle, fils de charpentier, cafetier et ouvrier de la manufacture d’armes de Tulle (Corrèze). Bourdeille fut détenu durant quelques jours après le coup d’État du 2 décembre 1851. Son café fut fermé pendant quatre mois et on le raya des contrôles de la manufacture d’armes comme ouvrier, en raison de « son ardeur républicaine et de son attitude nettement hostile à l’Empire ». Il dut cependant reprendre du service, car lorsque la commission départementale des secours aux victimes du coup d’État de 1851 lui alloua en 1882 une rente de 152 F., elle précisa qu’ » indépendamment de la perte matérielle qu’il éprouva à cette époque (1851), Bourdelle a perdu tout droit à la retraite malgré 42 ans de service comme armurier dont 12 comme chef d’usine ».

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article27316, notice BOURDEILLE Jean-Baptiste ou BOURDELLE par Notice revue et complétée par G. Beaubatie, version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.

Par Notice revue et complétée par G. Beaubatie

SOURCES : Arch. Dép. Corrèze, état civil 2E 272/15. — Arch. Dép. Corrèze, série M. — Breillout, La Révolution de 1848 en Corrèze.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément