BOUIS

Ouvrier tailleur d’habits à Marseille. Au mois d’août 1848, Bouis était signalé pour colportage d’une liste de souscription destinée à cautionner un journal de Proudhon. La somme récoltée devait être remise à Collier et ce fut Carpentras qui alla la remettre à Proudhon, à Paris, à la fin du mois d’août. Voir Carpentras Guillaume*, Collier Philippe*, Dr Sollier*.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article27246, notice BOUIS , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.

SOURCE : Arch. Dép. Bouches-du-Rhône, M 6/11.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément