BONNEVILLE (de) Nicolas

Né le 13 mars 1760 à Évreux (Eure), mort à Paris le 9 novembre 1828. Littérateur. Franc-maçon. Précurseur du socialisme.

Nicolas de Bonneville passe pour avoir inventé en juillet 1789 le terme de « garde bourgeoise », qui précéda celui de garde nationale. Créateur avec l’abbé Claude Fauchet* du journal La Bouche de Fer et du Cercle social, il lança encore Le Tribun du Peuple (1790-1791), La Chronique du mois (avec Condorcet, en 1791), Le Bien-Informé (1796-1797).
Incarcéré comme Girondin, de l’automne 1793 à l’été 1794, il fut, comme libéral, emprisonné ou surveillé sous l’Empire. Dans le cheminement vers le romantisme, Nicolas de Bonneville a tenu sa place. Notons encore que le titre illustré par Babeuf lui a d’abord appartenu.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article27041, notice BONNEVILLE (de) Nicolas, version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.

SOURCE : Philippe Le Harivel, Nicolas de Bonneville préromantique et révolutionnaire (1760-1828), Strasbourg-Paris, 1923, in-8°, 208 pages.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément