BLANC Julien

Militant fouriériste. Il suivit pour Démocratie pacifique, le journal de Victor Considerant, les conflits du travail et publia sur l’un des plus importants de la fin de la monarchie de Juillet un volume excellent : La Grève des charpentiers en 1845. Épisode de la crise sociale de l’époque.
En 1845, Julien Blanc était membre du Conseil de Direction de l’École sociétaire.
Pour la grève des charpentiers de 1845, voir Vincent Jean-Ferdinand*
Les Archives Nationales conservent de Julien Blanc des lettres et un manuscrit, Nature des relations que nos amis doivent établir entre eux.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article26721, notice BLANC Julien, version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.

ŒUVRE : La Grève des charpentiers en 1845. Épisode de la crise sociale de l’époque, Paris, Librairie sociétaire, 1845, in-16, XVI + 270 p.

SOURCES : Arch. Nat. 10 AS 28(8) et 36 (7) ; 10 AS 30 (I). — Note de J.-C. Dubos

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément