BIJON DE LANCY (Auguste)

Rédacteur à la Démocratie pacifique de Victor Considerant*, en 1848, Bijon de Lancy était le porte-plume du groupe d’ouvriers fouriéristes dont Marche* faisait partie. Il écrivit en effet sur le papier déposé par Marche à l’Hôtel de Ville : « Le soussigné A.-B. de Lancy, rédacteur à la Démocratie pacifique, chargé par une délégation d’ouvriers. Ils demandent (sic) : 1° l’organisation du travail, le droit au travail garanti ; 2° le minimum assuré pour l’ouvrier et sa famille en cas de maladie ; le travailleur sauvé de la misère lorsqu’il est incapable de travailler, et, pour ce, les moyens qui seront choisis par la nation souveraine. Ce 25 février, deuxième jour de la République. »

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article26599, notice BIJON DE LANCY (Auguste), version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.

SOURCES : Félix Armand, Les Fouriéristes et les luttes révolutionnaires de 1848 à 1851, Paris, Presses Universitaires de France, 1948, Collection du Centenaire, p. 42.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément