BEUF Joseph

Par Michel Cordillot

Né vers 1802 ; militant républicain de Lyon (Rhône) ; publiciste.

Né le 23 Pluviôse an X (12 février 1802) à Villefranche-sur-Saône, Joseph Beuf était en juillet 1831 directeur de la feuille républicaine lyonnaise la Sentinelle nationale, née durant la deuxième quinzaine de juin en même temps que La Glaneuse. Il fut aussi l’année suivante le rédacteur d’une feuille intitulée Le Furet de Lyon (dont le n° 1 parut le 19 janvier).
Lors du retentissant procès qui lui fut intenté en juin 1832 suite à la publication du texte intitulé Un Pamphlet, il se déclara « prolétaire » lorsque le juge s’enquit de sa profession, faisant ainsi écho à l’attitude de Blanqui* au procès des Quinze. Assurant lui-même sa défense, il dénia toute légitimité à une monarchie dont la naissance était intervenue au mépris du principe de souveraineté du peuple. Condamné à 3 ans de prison et 1 500 F d’amende, une remarque ironique suite à l’énoncé du verdict lui valut une condamnation supplémentaire à 6 mois de prison et 1 000 F d’amende.
Du fond de sa cellule, narguant les autorités, il continua de faire paraître des brochures dénonçant le Roi de manière cinglante et ironique.
_Joseph Beuf mourut le 16 mai 1837 à l’hôpital de l’Antiquaille de Lyon.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article26508, notice BEUF Joseph par Michel Cordillot, version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 5 mars 2019.

Par Michel Cordillot

ŒUVRE : Un Pamphlet, Lyon, Impr. Perret, s. d. [1832], in-4°, 4 p. — Procès et défense de Joseph Beuf, prolétaire, condamné à trois ans et demi de prison et 2 500 francs d’amende par la Cour d’Assises du Rhône pour offenses envers la personne du Roi et atteinte aux droits que le Roi tient du vœu de la Nation, Lyon, chez les principaux libraires, 1832, in. 12, 24 p. — Les Paillasses tricolores, pamphlet par Joseph Beuf, prolétaire, suivi d’une lettre adressée au Garde-des-Sceaux, le 24 juillet 1832, Paris, Impr. Marathon, cloître Saint-Merry, s. d. [1832], in-8°, 33-(2) p. — Aux prolétaires. Des droits et des devoirs des prolétaires, s. l.n. d. [mais daté « du bagne de France an 3 du juste milieu, septembre 1832 »], in-8°, 15 p. — Lettre confidentielle de S. M. Louis-Philippe Ier, roi des Français, à son bien aimé cousin Nicolas, empereur de toutes les Russies, en France, février 1833, in-12, 40 p. — À l’ex Sanculotte-Égalité, provisoirement Louis-Philippe Ier par la grÎce de 219 ... fripons, Paris, 1834, in-12, 32 p. — Liberté. Égalité. Fraternité. Vies du monstre et du magicien, par Joseph Beuf, mort mystérieusement, par les ordres du magicien, aux Antiquailles de Lyon, Lyon, impr. de Boursy fils, 1848, in-8°, 12 p.

SOURCES : État civil de Villefranche sur Saône et de Lyon. – Procès et défense de Joseph Beuf, prolétaire, condamné à trois ans et demi de prison et 2 500 francs d’amende par la Cour d’Assises du Rhône pour offenses envers la personne du Roi et atteinte aux droits que le Roi tient du vœu de la Nation, Lyon, chez les principaux libraires, 1832, in. 12, 24 p. — L’Écho de la Fabrique, 21 avril 1833. — Fernand Rude, L’Insurrection lyonnaise de novembre 131. Le mouvement ouvrier à Lyon de 1827 à 1832, Paris, Anthropos, 1969, p. 273. — Simon Weill, François Beuf, Revista de la Sociedad Argentina de Estudios Historicós Franceses, Buenos Aires, 1961, pp. 8-18. – Note d’Emmanuel Pécontal.— Actes d’état civil de Villefranche sur Saône et de Lyon. — Le furet de Lyon : Presse lyonnaise numérisée, collections.bm-lyon.fr

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément