BELEY Frédéric, Eugène

Frédéric Beley était professeur de mathématiques au collège de Montbéliard (Doubs). Il est possible qu’il ait pris part aux cours publics organisés par les phalanstériens de Montbéliard qui, au dire du procureur général de Besançon en janvier 1850, réunissaient 20 à 30 jeunes gens.
Il fut condamné à la surveillance par la Commission mixte du Doubs, en 1852. Motifs : « Fouriériste, puis socialiste, [...] en relations avec le parti, [...] dissimule son jeu et cherche à se créer un appui partout où il peut ».
Par la suite, il devait se rallier à l’Empire et donner « les plus grandes preuves d’un retour à de bons principes ». Voir les noms des principaux fouriéristes du Doubs : Brun*, Demesmay Auguste*, Flamand*, Gavard*, Mercier Hippolyte*, Muiron Just*, Ordinaire Édouard*, Renaud Hippolyte*, Wetzel*, Willemin Jean-Charles*

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article26129, notice BELEY Frédéric, Eugène , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.

SOURCES : Arch. Nat., BB 30/373. — Roger Marlin, L’Épuration politique dans le Doubs à la suite du coup d’État du 2 décembre 1851, Dôle, 1957.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément