BASCANS Ferdinand

Ferdinand Bascans
Ferdinand Bascans

Né en 1801 à Toulouse (Haute-Garonne), mort le 31 décembre 1861 à Neuilly. Après la fermeture du collège de Ponlevoy où il enseignait, Ferdinand Bascans se lia avec Armand Marrast et devint journaliste libéral et gérant de La Tribune. A ce titre, il subit beaucoup de procès, fut condamné à 60 000F d’amendes, 32 mois de prison, trois condamnations capitales devant le conseil de guerre. Il devint président du Club de Chaillot en mars 1848. Il avait épousé Sophie Victoire Luguet qui fut directrice d’une grande maison d’éducation pour jeunes filles à Chaillot puis à Neuilly (1858). Voir abbé Gabriel*.

Solange Clésinger, fille de George Sand avait été son élève et garda toujours des relations affectueuses avecle couple Bascans. Madame Bascans avait même été la marraine de sa fille. Le gendre des Bascans a d’ailleurs publié une étude sur cette relation.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article25892, notice BASCANS Ferdinand, version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 10 février 2012.
Ferdinand Bascans
Ferdinand Bascans

SOURCES : J. Balteau, M. Barroux, R. d’Amat, M. Prévost, Dictionnaire de Biographie française, Paris, Letouzey, 1933 sq. — Notes collectives de Georges Lubin. — Note de Christophe Grandemange.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément